La rénovation énergétique ça ne marche pas !

LOGO Brocéliande Extension - Maître d'Oeuvre à Montfort sur Meu
Brocéliande Extension

La rénovation énergétique de votre maison sans changer les paradigmes de rapport l’homme et l’espace, ça ne marche pas ! 

Parce que notre vieille façon de consommer ou de faire, n’arrêtera pas les dérèglements climatiques.

La performance énergétique et les économies d’énergie ne suffisent plus pour l’efficacité énergétique. Seule la transition énergétique apporte une autre vision de l’humanité pour la consommation d’énergie.

Mais quelle différence entre transition énergétique et rénovation énergétique ?

La transition énergétique, c’est une vision plus globale, et la rénovation énergétique est un des moyens d’y parvenir.

Mais la transition énergétique repose sur de nombreux autres facteurs :

  • l’urbanisme, dans l’organisation et le besoin de la ville.
  • l’aspect social, le mode de consommation et le revenu de chaque foyer sont importants. Il n’y a pas de transition énergétique sans l’aspect humain.

En France, il existe des aides de rénovation énergétique comme le crédit d’impôt, éco-prêt, PTZ, chèque énergie, l’ANAH, emprunt à taux zéro, prime énergie et des aides locales pour la réalisation des travaux.

Voici les article de blogs qui explique le fonctionnement de la prime rénovation énergétique

  • Rénovation énergétique et architecturale – ici
  • Quand l’architecture unie l’écologie et l’économie- ici

 

Les sujets de jardin.

Oui, les jardins ont un impact positif et négatif sur votre habitation 

L’imperméabilisation de sol, par exemple sur l’eau verte (le taux d’humidité de la terre nécessaire à la vie). La création du bocage dans votre jardin.

Soyez-en moteur pour les bocages, car ils apportent un gant énergétique et les conforts d’été.

En plus, un bocage est un jardin naturel avec de la biodiversité dans votre environnement de proximité. Plus d’insectes, plus d’oiseaux, plus de parfum et des couleurs, bref la vraie vie.

brise vent végétal sur Montfort sur Meu

Vendredi dernier (9/12/2022), j’ai eu l’opportunité de discuter avec Madame Bertrand (L’élue responsable d’urbanisme dans la communauté de communes du pays de Montfort sur Meu). On a abordé les sujets de la rénovation énergétique.

J ai raconté mon expérience personnelle commencée depuis plus de 10 ans

Et qui doit se prolonger encore pendant une dizaine d’années !

Oui, c’est long, mais c’est possible !

Elle m’a invité à faire un témoignage sur la rénovation énergétique.

Il y a plus de dix ans, quand on a acheté notre petite passoire énergétique (une maison ancienne à rénover) ! On a réfléchi au « Comment faire la transition ? »

On a commencé à observer le terrain, les rapports solaires et les rapports du vent. Oui, les vents jouent sur la thermique de votre bâtiment. Malheureusement, on oublie ce facteurs-là, mais dans un certain pays comme la Chine, les techniciens préconisent la plantation du bambou autour d’une maison. C’est incroyable n’est-ce pas ? Mais les végétaux jouent un rôle d’habiter mieux. Certaines collectivités comme la commune de BETTON applique ses principes pour l’école.

la topographie de notre terrain

On a observé la topographie du terrain. J’avais un courant d’air très fort qui venait du Meu et qui balayait la maison pendant l’hiver.

On a créé deux murs végétaux ! Avec différents végétaux et différentes tailles ou a réussi à casser les vents. 

Voici un petit croquis de ce qu’on a fait. 

On a une habitude, tous les ans depuis 10 ans, on plante 2 à 3 arbres chez nous. Actuellement, on a énormément d’arbres.

On a planté pour notre consommation personnelle, mais aussi pour la faune Sylvestre.

J’adore voir les oiseaux et les hérissons dans le jardin.  Et vous ?  On a même eu un couple de Fouines. Malheureusement, quand elles ont traversé la route du Talensac, elles ont été écrasées par les voitures, j’ai pleuré.

L’été 2022 était extrêmement chaud, mais chose incroyable, c’est que le jardin a permis de garder une température plus basse. Quand on passait dans la rue à côté de notre maison, on sentait la différence de température. Vous voyez, on peut tout jouer sur le climat.

Photo de droite – permaculture, mini bocage sur Montfort sur Meu

Évidemment, depuis 10 ans, on a fait plus que le jardin.😀

Le début de la rénovation Énergétique

On a commencé par mettre aux normes le réseau électrique, réaliser l’isolation du garage, des combles et de sous-sol.

On a monté un dossier L’ANAH pour pouvoir bénéficier et tester les nouvelles technologies d’époque en termes de moyen de production de l’eau chaude sanitaire et de chauffage.

Ainsi, on a investi dans une pompe à chaleur et d’un ballon thermodynamique.

Les premières années avec ces deux équipements, c’était un vrai apprentissage.

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur était mal posée et pendant 5 ans le chauffage ne marchait pas, on ne dépassait pas 18 degrés dans la maison et la facture d’électricité a explosé. Mes garçons étaient petits, 5 et 10 ans à l’époque. On a eu des clients qui m’ont raconté la même histoire avec la pompe à chaleur.

On s’est demandé pourquoi ?

Les fabricants nous vendent ça comme la solution miracle. On a fait appel au frigoriste.

Il est venu réviser la pompe à chaleur et on a découvert qu’il y avait trop de coudes et on n’a ne pu le voir avant, car il y avait une isolation.

Il a refait tout le réseau de la pompe à chaleur. Enfin, elle arrête de sauter et on avait du chauffage. Mais la facture d’électricité est toujours trop chère.

On a fait appel à un autre frigoriste (les frigoristes sont les professionnels plus conseillés pour la pose et l’entretien de la pompe à chaleur).

Il a révisé encore une fois tout le réseau et la pompe à chaleur. Pour la grande surprise, il y avait encore un problème.

Le ballon d’expansion était trop petit.

Il m’a expliqué que les petits ballons du 50 litres déclenchent sans arrêt un apport à l’électricité.

Ainsi, on a compris le coût élevé de notre facture d’énergie. Grosso modo depuis qu’on a posé la pompe à chaleur, elle n’a fonctionné qu’en mode électrique, aucune récupération de calories extérieures. C’est vraiment dommage.

Si vous pensez à investir une pompe à chaleur, faites attention à ces deux détails, les nombres du coudes (pas plus de 2) et la taille du ballon d’expansion (le top 200 litres). 

Le ballon thermodynamique, j’apprécie bien !

On a pensé que c’est trop risqué d’avoir une seule source de production d’eau chaude et de chauffage. Il faut imaginer si elle est en panne comme ça a été le cas pour nous pendant plus de 5 ans ?

Pas d’eau chaude, pas de chauffage, pas de moral !!😥

Le ballon thermodynamique est une pompe à chaleur.

Le nôtre est accouplé à la VMC. Ça veut dire que tous les chauffages qu’on utilise dans la maison sont réutilisés pour produire l’eau chaude.

Les grands plus c’est qu’il filtre l’air de la maison et ainsi on rejette beaucoup moins de la pollution dans l’atmosphère.

Un autre point positif, c’est que l’entretien de VMC est automatisé tous les six mois par le ballon de l’eau chaude. Il faut savoir que le manque d’entretien de VMC est une des plus grandes causes d’incendie des maisons en France. Après 5 ans que j’avais investi dans le système du chauffage et production d’eau chaude, on a pu bénéficier une deuxième fois de L’ANAH.

Cette fois, on a investi dans l’isolation extérieure pour la rénovation énergétique. 🥰

Malgré tout, la maison restait toujours à moitié froide et humide, problème avec la pompe à chaleur.

Il y a 2 ans, on a acheté un poêle à double combustion.

Car la performance est plus grande et c’est moins exigeant en qualité de bois. On utilise du bois de récupération, ça veut dire de la palette, du bois de la démolition comme parquet, poutre, etc.

Et depuis qu’on a le poêle, on a réussi à avoir un équilibre énergétique et financier dans la maison. Elle est beaucoup moins humide

Pour le ballon d’eau d’expansion de la pompe à chaleur, il faut attendre encore pour faire réparer. En attendant, on a un chauffage d’appoint pour une chambre. 

Dans 3 ans, on pourra encore bénéficier de L’ANAH. Cette fois, on espère pouvoir mettre les panneaux photovoltaïques et la petite éolienne pour la production d’énergie. 

Dans 10 ans, on visualise la maison avec une production énergétique positive, et en plus 90 % de l’eau utilisée dans le foyer sera de la ressource naturelle, récupérée par la toiture. 

On vous conseille de monter une feuille de route pour échelonner les chantiers. N’oubliez pas que ces solutions d’énergie renouvelables, sont les nôtres ! Quels sont les travaux avec aides de rénovation énergétique ?

Il a d’autres solutions comme pour les énergies renouvelables :

  • le puits canadien
  • la Ventilation double-flux
  • les chaudières à condensation
  • chauffe-eau solaires
  • chaudière à bois

Mais la meilleure énergie est celle non consommée, ainsi l’isolation devient le point clé pour la transition énergétique

Comment choisir son isolation ? Il y a différentes solutions.

Il existe 3 groupes de matériaux isolants :

  • Isolation naturelle ( biosourcé) – laine de bois, laine de chanvre, ouate de cellulose, le liège, laine de mouton, la paille…
  • Isolation minérale- laine de verre, laine de roche…
  • Isolation synthétique – la mousse phénolique, le polyuréthane, la laine de PET, le polystyrène…

Personnellement, je préfère les biosourcés. Et 2 techniques pour la pose : l’intérieur, l’extérieur.

Isolation du Toit (les combles) jusqu’à moins 30% de perte d’énergie

La solution par l’intérieur est la plus connue, mais la solution d’isolation par l’extérieur existe, c’est le sharquin. Pour le comble perdu, l’idéal est la projection d’isolant.

Isolation des Murs

Par l’intérieur ou l’extérieur, jusqu’à moins 25% de perte d’énergie. Il y a des différentes finitions pour l’isolation extérieure

  • Bardage bois
  • Bardage fibrociment
  • Ravalement (c’est le plus fragile)

L’important est de renforcer l’isolation, faire correctement l’étanchéité à l’air (idéal avec de brique plâtrière).

Photo de gauche isolation par l’extérieur sur rez de chausse

Photo de droite – Isolation par l’intérieur renforce mur plus isolant 47 cm sur le sous-sol

Isolation du plancher ou la dalle  jusqu’à moins 10 % de perte d’énergie

Malheureusement, quand on rénove une maison, on n’a plus d’accès à la dalle. On peut faire l’isolation du sous-sol accessible, mais le plancher du sous-sol reste sans isolation. Sans isolation du sous-sol les garages restent une passoire énergétique, et c’est pour cela que la nouvelle norme thermique interdit d’habiter au dessus du sous sol. Si votre plancher n’est pas isolé et l’accès est impossible vous pouvez mettre un sol plus isolant que le carrelage comme les parquets ou les moquettes.

Isolation des parois vitrées Les menuiseries doubles et triple vitrages plus volet jusqu’à moins 15 % de perte d’énergie

Toutes ces solutions peuvent être réalisées avec  des aides financières. Et tous ses aides et travaux de rénovation énergétique sont accessibles pour la résidence principale et pour le bailleur individuel ou copropriété .

La différence réside dans les plafonds pour les primes qui ne sont pas les mêmes pour tous.

On vous invite à remplacer la chaudière à fioul pour un autre système de chauffage, renforçant votre isolation.

Pour la décoration, on est en train de tester différentes façons d’agencement, des finitions en peintures et faïence C’est encore en test, mais voici quelques photos dès nos expériences positives.


Faïence faite à partir de récupération sur Montfort sur Meu
Radiateur de récupération patinait en bronze sur Montfort sur Meu
Fabrication d’un banc de jardin à partir de palette sur Montfort sur Meu
Le banc de jardin fini sur Montfort sur Meu
Abris pour le bois de chauffage à partir de palettes – recyclage de pot de jardin avec de mosaïque avec de faïence récupère

On a partagé plus de 20 ans d’expériences dans le blog, bonne lecture

%%footer%%