Projet d’extension de maison comme un architecte

chantier de couverture Ploermel

Projet d’extension de maison : les points importants pour un agrandissement réussi

Projet d’extension de maison : Vous envisagez de vous offrir un espace de vie plus grand et confortable ? Bon nombre de particuliers optent pour l’extension de maison pour gagner plus d’espace sans passer par l’étape compliquée du déménagement. C’est un projet avantageux pour toute la famille. Cependant, il est indispensable de préparer le terrain en amont des travaux à proprement parler. Plusieurs points doivent en effet être analysés et préparés. Les actions suivantes sont donc à mettre au point pour réussir les travaux d’agrandissement de son habitation.

Mettre les points sur les dimensions de l’extension

Opter pour un projet d’extension permet de profiter d’une multitude d’aménagements. En dépit de cela, estimer les dimensions adéquates de l’agrandissement peut être compliqué. Par ailleurs, le choix des dimensions dépend essentiellement du rôle de l’agrandissement en question. Toutefois, il est indispensable de faire appel à des spécialistes pour effectuer des diagnostics que ce soit pour une maison intelligente ou une maison classique. Les informations suivantes pourront, cependant, vous guider dans votre prise de décision.

Extension de la chambre

Aménager une chambre supplémentaire est un projet très prisé dans un projet d’agrandissement. Généralement, la dimension minimale est de 9 m². Cette surface est parfaitement suffisante pour installer un lit et une armoire. Par ailleurs, une surface de plus de 12 m² est l’idéal afin de profiter d’une chambre spacieuse et confortable. En ce qui concerne la suite parentale, notamment celle qui est dotée d’un coin douche, il est plus appréciable d’avoir au minimum 15 m² d’espace. Par contre, une véritable suite parentale, celle où il est possible de mettre en place un grand lit et du mobilier supplémentaire s’étend en moyenne sur 20 m².

Extension d’un studio

Généralement, la taille moyenne d’un studio est de 9 m². Mais si vous souhaitez l’aménager pour votre adolescent ou pour vos invités ou encore pour en faire une chambre d’hôte, il vaut mieux opter pour une surface d’environ 20 m² ou même plus afin de bénéficier d’un espace de vie agréable et convivial.

Agrandissement du salon

Un salon peut avoir en moyenne une surface proche de 20 m². Cependant, certains propriétaires souhaitent intégrer dans cette pièce un coin télé et une salle à manger. C’est aussi le cas de l’installation d’un salon ouvert sur une cuisine américaine. Afin de profiter de plus d’espace, une surface de 30 m² s’avère être nécessaire.

Qu’en est-il de l’agrandissement de la cuisine ?

Pour la cuisine, les dimensions peuvent varier, car il dépend essentiellement des équipements et de l’aménagement de votre choix. Dans ce cas, si vous optez pour une cuisine basique, l’idéal serait un agrandissement de 10 m² au minimum. Par contre, avec un îlot central, il faut prévoir plus d’espace, notamment une surface d’environ 15 m².

Dans tous les cas, vous pourrez vous faire aider par un maître d’œuvre Rennes afin d’évaluer les dimensions adaptées pour votre habitation.

Projet d’extension de maison – Quelles démarches administratives ?

Cette étape doit se faire avant même la conception de l’agrandissement de votre habitation. Elle permet de connaître au préalable ce qu’il est permis de faire sur le terrain. Généralement, les règles à respecter appliquées au projet d’extension sont contenues dans le Plan Local d’Urbanisme ou PLU de la commune en question.

S’informer si le terrain est constructible ou non

Si le terrain n’est pas constructible, il est impossible que vous obteniez une autorisation de construire. En revanche, le PLU autorise la construction dans certaines circonstances, notamment si le projet n’engendre aucun danger pour vous et le voisinage. Dans ce cas, il est nécessaire de procéder à quelques démarches. Ces dernières permettent notamment de transformer le terrain théoriquement non constructible en un espace constructible. Il peut aussi arriver que le PLU oblige une hauteur maximum des bâtiments. Dans ce cas, vous devez vous informer au préalable pour un agrandissement vertical. En plus de ces informations, il est également important que vous sachiez la surface d’extension latérale qu’il est possible d’ajouter à votre habitation.

Quelles autorisations de travaux ?

Cette étape dépend essentiellement de la nature et de la dimension du projet. Mais elle repose également sur le fait de faire appel ou non à un expert comme l’architecte. Cependant, la demande préalable de travaux implique la plupart des agrandissements, surtout si la surface de l’extension est incluse entre 5 et 20 m². La déclaration de travaux doit en effet être réalisée auprès de la mairie. Afin qu’elle soit acceptée, le projet en général doit respecter les normes établies dans le PLU de la commune concernée. Par contre, on parlera d’un permis de construire pour les projets incluant les extensions plus complexes ou les surélévations.

Quels matériaux autorisés ?

Dans chaque commune, les propriétaires doivent respecter les règles d’urbanisme établies dans le PLU. Parmi ces contraintes, on distingue également le respect des matériaux et des couleurs qu’il est possible d’utiliser pour les fenêtres, la toiture, la façade et les autres éléments de l’extension.

Ces informations sont utiles à savoir afin d’aboutir son projet correctement. Toutefois, les experts de la construction pourront toujours vous guider en toute circonstance afin que votre bien en rénovation respecte les règles.

Cap ou pas cap de faire votre projet d’extension de maison ?

%%footer%%